19 février 2008

L’Egypte dompte les Lions 2

En tant que fan et supporter de mon équipe nationale, j’ai assisté à la finale opposant les Lions indomptables aux Pharaons en espérant la victoire. Mais en toute logique le Cameroun a perdu et c’est tout ce qu’il y a de plus logique.  

Comme à son habitude, l’équipe du Cameroun est arrivée dans un contexte de professionnalisme douteux de la

logo_can2008

part d’une fédération nationale qui ne s’améliore pas à travers les années et les compétitions.

Trop peu de matchs amicaux, des joueurs jamais utilisés lancés dans la compétition au petit bonheur la chance, un entraîneur payé très cher mais auquel on ne permet pas de faire son métier dans de bonnes conditions, des joueurs cadres impossibles à changer ou  même à remettre en question (sauf quand on s’appelle Womé et qu’on a les "corones" de tirer un pénalty super important). Bref à l’image du pays, beaucoup de n’importe quoi bien qu’il s’agisse ici d’une vitrine qui a permis de faire connaître mon beau pays.

Dans une rencontre encore marquée par une absence totale de fond de jeu de la part des Lions, l’Egypte a failli être victime d’un hold up. Commençant à se fatiguer d’avoir attaqué sans relâche les cages d’un Carlos Kameni impérial, les quintuples champions d’Afrique montraient des signes de déconcentration et le Cameroun entrevoyait une chance de marquer dans le dernier quart d’heure de la rencontre. C’était sans compter la vista de notre emblématique capitaine qui « donnera » le but de la victoire à des égyptiens qui n’en demandaient pas plus.

Suis-je le seul à avoir peur de le retrouver dans l’axe de la défense dans 2 ans ? il a tout de même déclaré « ne pas pouvoir rater la première Coupe du Monde en Afrique ». Pitié que les Christiano Ronaldo, Benzema, Messi ou autres Robinho ne s’étranglent pas de rire en s’imaginant jouant contre un papi qui nous a démontré plusieurs fois au cours de cette CAN qu’il arrivait au bout d’une très belle carrière.

Savoir se retirer au bon moment est souvent un problème chez les joueurs professionnels. Dans le contexte africain le problème est encore plus compliqué malheureusement. Personne ne pourra l’empêcher d’y aller si toute fois nous nous qualifions ; car avec ce qu’on a vu, la qualification au prochain Mondial est loin d’être acquise et ce malgré une participation inattendue à cette finale.

Espérons que le choix des joueurs, l’organisation de la préparation, la capacité du nouvel entraîneur (je doute que ce soit le même dans 2 ans) à faire son boulot ainsi qu’une évolution des mentalités soient envisageables pour bien se préparer aux échéances internationales prochaines, sinon ce sera un douloureux naufrage ; et la présence d’Eto’o n’y changera rien.

Posté par T_Mac à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L’Egypte dompte les Lions 2

Nouveau commentaire